Devons-nous manger des céréales ?

Drôle de question sur un site dédié au régime méditerranéen où la consommation quotidienne de céréales fait partie intégrante des repas. A l’opposé, certains régimes, plus ou moins à la mode,  déconseillent de manger des céréales. Cette consommation est pourtant ancrée dans nos habitudes alimentaires depuis des milliers d’années et présente sur tous les continents :  en Europe avec le blé, en Asie avec le riz, en Amérique avec le maïs, en Afrique avec le millet pour ne citer que les plus emblématiques. Faisons donc un point sur notre consommation actuelle et surtout sur les céréales “modernes” pour mieux les connaître et pouvoir choisir en toute transparence.

Que nous apportent les céréales ? Faut-il en consommer ?  Et sous quelles formes ?

Haro sur les céréales !

Depuis quelques années les céréales sont remises en cause sous divers prétextes, l’un des plus discutables étant que nos ancêtres chasseurs-cueilleurs n’en consommaient pas et que nous n’aurions pas assez évolué pour pouvoir les métaboliser correctement dixit les divers régimes paléo.

Une autre remise en question, plus avérée celle-là, est que le gluten contenu dans certaines céréales,  serait responsable d’hypersensibilité et d’intolérance (maladie cœliaque qui détruit progressivement la paroi de l’intestin grêle). Comme vous le savez probablement le gluten est une protéine contenue dans certaines céréales (blé, avoine, épeautre, seigle, orge, kamut). Cette intolérance chronique n’est pas une vue de l’esprit, c’est un vrai problème de santé touchant plus de 500 000 personnes en France et la seule solution connue à ce jour est d’éliminer le gluten de son alimentation à vie. Si vous êtes concerné(e) par ce problème, vous pouvez découvrir de délicieuses recettes sans gluten sur le site Plaisirs bio.

Sans ces problèmes de sensibilité au gluten, devons-nous encore manger des céréales ? Pourquoi sont-elles remises en cause ?

L’industrie agro-alimentaire en cause

C’était mieux avant ! Avant quoi ? Avant la Seconde Guerre Mondiale.

D’accord je remonte un peu loin mais c’est pourtant  cette époque qui est à l’origine des changements qui nous affectent aujourd’hui. Dans les années 50 l’État a laissé toute latitude à l’industrie agro-alimentaire pour que les populations ne subissent plus jamais les affres de la famine.  Ce qui avait commencé dans le but louable de nourrir tout le monde s’est vite transformé en une course effrénée au profit, et c’est ainsi que les céréales (notamment le blé), les fruits et les légumes et le bétail ont connu des mutations qui n’ont rien de naturelles et qui sont à l’origine des dérives et des excès de l’industrie agro-alimentaire moderne mêlant pesticides, OGM, hormones de croissance et j’en passe. Bref, nous voici confrontés à une déferlante de produits industriels hautement transformés et dénaturés, qui génèrent obésité, diabète, cancers, maladie d’Alzheimer et maladies cardio-vasculaires entre autres. Ces produits envahissent les rayons des supermarchés et, par leurs prix attractifs, deviennent la norme de notre alimentation quotidienne.

Bien sûr ces pratiques ne concernent pas les seules céréales et c’est pourquoi il est recommandé d’acheter des produits non transformés (fruits, légumes, céréales, viandes, poissons) à de petits producteurs ou bio et de les cuisiner pour préserver  sa santé et retrouver la ligne.

A ce sujet je tiens à saluer l’initiative des paysans-boulangers qui cultivent les anciennes semences de blé pour produire un pain de qualité, sain et bon. Ils ne sont pas encore assez nombreux pour que nous puissions tous en profiter mais c’est une démarche salutaire qu’il convient d’encourager.

Christian Dalmasso paysan boulanger dans l’Isère (reportage France 5 “la guerre des graines”)

Que nous apportent les céréales ?

Les produits céréaliers présentent de nombreux bienfaits pour l’organisme, il apparait important de manger des céréales.
1- Les céréales contiennent des glucides complexes qui apportent de l’énergie
2- Les céréales complètes ont un indice glycémique bas qui évitent les brusques pointes de glycémie (voir article IG)
3- Les céréales contiennent des fibres

Les fibres solubles

– qui ralentissent la vitesse d’absorption du sucre par le sang

– qui procurent une sensation de satiété plus durable

Les fibres insolubles

– qui aident à réguler le transit intestinal (lutte contre la constipation chronique et la diverticulite)

– qui permettent une meilleure absorption de l’eau par le corps (meilleure hydratation)

4- Les céréales sont aussi sources de vitamines B (B6, B9 et B12), de magnésium et de fer, ce qui :

– réduit le taux de cholestérol et permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires

– prévient l’ostéoporose

– prévient la dépression

Les céréales : un large choix de produits

 

Entre les céréales pures (les poacées) et les pseudo-céréales vous disposez d’une gamme très étendue au niveau des saveurs mais aussi de la diversité des préparations et des utilisations, si vous le voulez vous ne consommerez pas 2 jours d’affilée les mêmes céréales et vous pourrez même éviter le gluten si vous ne le supportez pas. Vous trouverez des céréales en flocons pour le petit-déjeuner (avoine, sarrasin, millet…), en farine (épeautre, riz, soja…), à cuisiner (quinoa, millet, …), en condiment (sésame).

Manger des céréales sera un plaisir sans cesse renouvelé. (Voir mon article Comment préparer les céréales)

Mangez des céréales complètes

Les céréales complètes ont plus de fibres que les céréales raffinées (notamment le blé), elles apportent plus de vitamines et de nutriments à l’organisme, plus de fibres et leur indice glycémique est plus bas. Ayez le réflexe du complet pour les pâtes, la semoule, le riz et même la farine. Pour varier encore plus votre alimentation et vos plaisirs, pensez aux grains anciens.

Redécouvrez les grains anciens

Les grains anciens présentent l’avantage d’avoir été préservés des transformations industrielles, ils sont donc plus sains que les céréales modernes que l’on consomme habituellement. Vous aurez une large variété de produits qui pourront varier vos repas et ils sont très faciles à cuisiner, à cuire et  à trouver dans le commerce.

Consommer des grains anciens permet aussi de sauvegarder ces espèces de l’oubli et de limiter l’appauvrissement des terres agricoles en diversifiant les cultures. Ces grains anciens sont aussi plus résistants à la sécheresse et aux maladies et ne nécessitent pas d’engrais, ni de pesticide.

Je vous livre une liste assez complète mais non exhaustive des grains antiques que vous pourrez trouver dans le commerce : l’amarante, l’amidonnier, l’avoine, le blé de printemps, le blé d’hiver, le chia, l’épeautre, le grand épeautre, le kamut, le kaniwa, le lin, le millet, l’orge, le petit épeautre, le quinoa, le sarrasin, le seigle, le sorgho, le teff, le triticale, le riz sauvage. A vous de les découvrir et de les incorporer dans votre cuisine pour des saveurs sans cesse renouvelées.

Comme vous l’aurez compris, la consommation de céréales est bonne pour notre ligne et pour notre santé, elles nous apportent de l’énergie, des bonnes fibres, des vitamines et des nutriments essentiels à notre organisme. Vous disposez d’un choix très étendu pour diversifier votre cuisine et varier les saveurs à tout moment de la journée, alors faites-vous plaisir et n’attendez plus pour manger des céréales complètes et innover avec les céréales d’antan tous les jours comme le conseille le régime méditerranéen.

Et vous, quelles sont vos céréales préférées ? Connaissiez-vous les grains anciens et les utilisez-vous ?

Pin It on Pinterest

Share This

Avant de partir vous pouvez téléchargez

votre menu minceur

pour perdre du poids en vous faisant plaisir

 

Recevez en bonus

la recette de

mon jus bruleur de graisse

+

mes 10 conseils pratique